Biobibliographie

Biobibliographie

Imprimer la fiche


Régine Detambel, kinésithérapeute et formatrice en bibliothérapie créative, vit à Montpellier-Juvignac et est l'auteur depuis 1990 d'une œuvre littéraire publiée pour l'essentiel chez Julliard, au Seuil et chez Gallimard. Chevalier des Arts et des Lettres, elle a également été lauréate du prix Anna de Noailles de l'Académie française. La Société des Gens de Lettres lui a décerné en 2011 le Grand Prix Magdeleine-Cluzel pour l’ensemble de son oeuvre.
Depuis 2011, elle a rejoint les éditions Actes Sud, où elle est l'auteur de Les Livres prennent soin de nous. Pour une bibliothérapie créative (essai, 2015) et de nombreux romans : Son corps extrême (2011), Opéra sérieux (2012), La Splendeur (2014), Le chaste monde (2015), Trois ex (2017)
.

Vient de paraître
Le chaste monde (Actes Sud, roman, 2015)
Les livres prennent soin de nous. Pour une bibliothérapie créative (Actes Sud, essai, 2015)

Voir aussi
La Splendeur (Actes Sud, roman, janvier 2014)
Opéra sérieux (Actes Sud, 2012) 
 

Contacter l'auteur : regine.detambel@orange.fr

Formation - Bibliothérapie, comment les livres prennent soin de nous
La formation intitulée Bibliothérapie ou comment les livres prennent soin de nous est une exploration des vertus thérapeutiques de la lecture et de l’écriture. 
Public concerné : bibliothécaires, animateurs, professions liées au soin, enseignants, coachs, particuliers…
Visioconférence par Skype ou en présentiel à Montpellier-Juvignac : atelier individuel uniquement consacré à votre projet.
Objectifs : aborder le pouvoir thérapeutique des livres, animer son propre atelier de bibliothérapie et de poéticothérapie.
Cliquer ici pour plus de détails pratiques

Quelques détails sur la formation à la bibliothérapie créative

Quand j’étais en classe de sixième, dans les années soixante-dix, j’ai pris bien des fois le chemin de l’infirmerie pour des symptômes auxquels aujourd'hui on donne le nom de spasmophilie. Une jeune femme appliquait sur moi des rudiments de relaxation, me répétant, d’une douce voix de mélopée : « Tout ton corps est lourd, tout ton corps est chaud, laisse venir le calme, respire, ça va aller… ». Si le contenu du propos fut tout à fait inefficace, la douce voix, elle, le rythme de ses mots, leur prosodie, m’a tenu la tête hors de l’eau, hors de l’angoisse, hors du désespoir.

Quarante ans plus tard, j’ai reçu dans mes stages de formation à la bibliothérapie créative une infirmière de collège, soucieuse d’apporter à ses petits patients angoissés un accueil adapté et efficace. Mots appliqués sur la blessure comme une musique apaise. Lire peut alors produire en nous un « adoucissement, pour peu que nous sachions choisir notre secours (prose lyrique ou mieux, poème) » écrit Camille Laurens. On découvre alors combien la langue est maternelle, et comme elle berce, enveloppe, rassure, caresse. Elle agit sur les sens comme la voix de la mère sur l’enfant nouveau-né, de manière sensible et sensuelle, elle est pansement. Le rythme de la langue maternelle serait alors l’enveloppe, le sparadrap. 


Adaptation contemporaine de cette pratique de la poéticothérapie quand une infirmière de collège lit Desnos ou encore des haïkus, tranquillement sans aucun souci de pédagogie juste pour supporter dans la chaleur de sa voix une adolescente spasmophile toute tremblante.

Si loin que l’on remonte dans l’Histoire, on trouve l’intuition de la vertu thérapeutique du livre et du récit. Les livres soignent. Ils ont le pouvoir de nous apaiser par l’ordre de leur syntaxe, le rythme et la musicalité de leurs phrases, le toucher sensuel de leur papier…

 Les récits ont ce pouvoir étonnant, dans les mouvements de la lecture ou de l’écriture, d’arracher à soi-même et à sa douleur, en proposant des fictions enveloppantes et du sens toujours renouvelé.
 Mais comment la littérature agit-elle pour nous apaiser ? Pourquoi tant de poètes tiennent-ils pour évident que la poésie est une « ambulance qui fonce dans la nuit pour sauver quelqu'un » ?

En fait, les bons livres nomment purement et simplement les choses qui nous arrivent, et qui nous affectent d’autant plus que nous ne les comprenons pas vraiment, suppose l’écrivain Pierre Bergounioux. Mais la lecture ranime aussi une fonction que la souffrance avait annihilée : celle qui, par le biais de la syntaxe, amène à « refaire des liens avec un monde fracassé et absurde, à lui redonner sens ». La langue peut alors montrer sa face paternelle. Elle explique, commente, relie : elle agit sur le sens, de manière logique, elle est pensée. La syntaxe, l’ordre du récit, réorganisent l’expérience humaine.
 Au chaos de la vie se substitue l’ordre du récit.


C’est ainsi que le livre, unissant le pansement et la pensée constructive, est un haut lieu d’hospitalité, un abri à emporter avec soi, dans l’écho lointain des voix qui nous ont bercés, du corps qui nous a contenus…


Voir les autres conférences.

Ateliers d'écriture par correspondance & formation à l'animation d'ateliers d'écriture
Elle propose également des ateliers d'écriture par correspondance, ainsi qu'une formation à l'animation d'ateliers d'écriture. On trouvera en ligne des textes théoriques et des propositions d'écriture.


Thèmes fondamentaux
Les ouvrages de Régine Detambel interrogent le corps et sa mémoire, au travers des expériences sensibles (voir Son corps extrême). Kinésithérapeute et attentive aux sensations du corps interne, ainsi qu'au nouage du langage au corps, elle propose une élaboration littéraire du corps et des expériences corporelles.
Opéra sérieux interroge le mystère de la voix chantée et sa subtile symbolique.
Le lien entre corps et littérature se fait tout naturellement dans la bibliothérapie créative, à laquelle l'auteur consacre un essai, Les livres prennent soin de nous (Actes Sud, 2015). Elle propose également une formation à la bibliothérapie créative sous la forme d'un stage d'une journée à Montpellier-Juvignac.

Le lien entre littérature et arts plastiques, ainsi que sa fréquentation des ateliers de plasticiens, ont nourri son approche des propriétés artistiques de la peau et du corporel en général. Voir Petit éloge de la peau (Folio).

Une réflexion poussée, étayée par le recueil de nombreux témoignages en milieu institutionnel, l'ont poussée à s'investir dans le problème des vieillesses. L’essai intitulé Le Syndrome de Diogène, éloge des vieillesses (Actes Sud, 2008) pose les enjeux de cette question de société devenue brûlante, tandis que Noces de Chêne (Gallimard, 2008) explore sous la forme romanesque la sexualité encore taboue et décriée du grand âge. Régine Detambel est chargée de cours à la Faculté de Médecine de Montpellier, dans le cadre du D.U Ethique du vieillissement et maladie d'Alzheimer.

Animations - L'adulte extrême : être sénior aujourd'hui
Conférencière et formatrice en « bibliothérapie », Régine Detambel a été marraine nationale de la Semaine Bleue et propose une conférence-débat intitulée L'adulte extrême : être sénior aujourd'hui. De quoi sont faites nos représentations de l'adulte âgé ? Sur quels modèles (à renouveler, à repenser) sont-elles construites ? Et si nous n'avions que des idées reçues sur les vieillesses ?
Cette conférence peut être donnée en bibliothèque, pour tous les publics, ou bien approfondie et assortie d'ateliers pratiques pour la formation des bibliothécaires (voir La formation en BDP).

English

The Fine Books Blog
Bibliotherapy - The Healing Power of Books
BY BARBARA BASBANES RICHTER

Talk therapy is nothing new, but how about bibliotherapy? I’m not talking about self-help publications, but rather using literature as a means to physical and psychological salvation. And really, who else but the French, the beneficiaries of a literary patrimony that dates from the 9th century, would be at the vanguard of such a movement.

Régine Detambel, award-winning author of more than thirty books and a Chevalier of Arts and Letters, is also a licensed physiotherapist, and maintains that bibliotherapy, in some form or another, dates back to antiquity. Many of her books (La Splendeur, Opéra sérieux, Son corps extrême,) explore the aging process and how to live (and die) with grace. As a writer and as a physiotherapist, she is a healer with her hands, and Detambel believes that literature can be found everywhere - in the air we breathe, in our bodies, and in the various liminal moments of our lives (birth, marriage, death). “Everything is literature if we know where to look,” Detambel graciously wrote to me, explaining bibliotherapy in detail: “I didn’t create bibliotherapy. It existed in ancient Greece and Rome, and was revived after World War I to heal soldiers who had experienced psychological trauma at the front.” Poetry and literature became part of her “creative bibliotherapy” (bibliocréativité as Detambel coined it), and has found immense success and personal satisfaction through her efforts. “I think that working with the energy of an author, with poetry and metaphor, with stylistic and textual arrangements and so forth is extremely effective to revitalize the psyche,” Detambel continued. “We are all beings of language, and so it is necessary to move and to shift the language that resides within us so that our efforts are rewarded positively.”

Detambel has played with the idea of bibliotherapy for as long as she has put pen to paper, but it was after writing a short story about skin (Petit éloge de la peau, Folio, Gallimard, 2006) that she recognized an analogy between skin and paper. “Books are caresses, in the strongest sense of the term!” she wrote. Hosting daylong seminars from her hometown nestled in the southern region of Languedoc-Roussillon, Detambel teaches aspiring bibliotherapists -- nurses, doctors, psychologists, booksellers and librarians -- how books can help people better understand themselves and to reconnect with the world. “There’s more to bibliotherapy than just handing a book to someone and leaving them alone. There’s a certain rapport between the text and the body that must be considered too. Even before one’s eyes settle on the text, we must consider body posture, breathing, voice, and other physical considerations. I teach my trainees how to renew the dialogue between words and the body.”

Some of Detambel’s most rewarding work happens at retirement facilities, where she meets people whose psyches are often “abandoned, because culture is so rarely allowed to pass through the doors of establishments set up for the elderly,” she explained. “I don’t want these people to be left without words that could help them reestablish contact with their internal world. These people live in a sterile, naked, even cruel world. And unfortunately, they’re not alone.” Books themselves aren’t the cure, but they can be part of a curative program where literature nourishes the body, mind, and soul.

__________

Detambel
Télécharger la photo en haute définition Télécharger la photo en haute définition
 


Fictions
Trois ex, Actes Sud, 2017
Le chaste monde, Actes Sud, 2015
La Splendeur, Actes Sud, 2014
Opéra sérieux, Actes Sud, 2012
Son corps extrême, Actes Sud, 2011
50 histoires fraîches, Gallimard / « Blanche », 2010
Sur l'aile, Mercure de France, 2010
Noces de chêne, Gallimard / « Blanche », 2008
Notre-Dame des Sept Douleurs, Gallimard / « Haute Enfance », 2008
Pandémonium, Gallimard / « Blanche », 2006
Mésanges, Gallimard / « Blanche », 2003
La chambre d'écho, Le Seuil / « Points » n° 1062, 2001
La patience sauvage, Gallimard / « Blanche », 1999
Elle ferait battre les montagnes, Gallimard / « Blanche », 1997
La verrière, Gallimard / « Folio » n° 3107, 1996
Le ventilateur, Gallimard / « Blanche », 1995
Le jardin clos, Gallimard / « Blanche », 1994
La lune dans le rectangle du patio, Gallimard / « Haute Enfance », 1994
Le vélin, Julliard, 1993
La quatrième orange, Julliard, 1992
Le long séjour, Julliard, 1991
La modéliste, Julliard, 1990
L'orchestre et la semeuse, Julliard, 1990
L'amputation, Julliard, 1990


Formes brèves
Blasons d'un corps masculin (Reprint), Publie.papier Coll. Reprint, 2012
Le Musée Fabre par quatre chemins, Editions Méridianes, 2011
Les enfants se défont par l'oreille, Fata Morgana, 2006
Emulsions, Poésie / Champ Vallon, 2003
Graveurs d'enfance, Christian Bourgois Editeur / « Folio », n° 3637, 2002
Blasons d'un corps enfantin, Fata Morgana, 2000
La ligne âpre, Christian Bourgois Editeur, 1998
Brèves histoires d'humour, 6 petits livres choisis et préfacés par R. Detambel Mercure de France, 1997
Icônes, Poésie / Champ Vallon, 1996
Album, Calmann-Lévy / "Petite Bibliothèque Européenne du XXe siècle", 1995
Les écarts majeurs, Julliard, 1993


Essais
Le syndrome de Diogène, éloge des vieillesses, Actes Sud, 2008
Petit éloge de la peau, Gallimard / "Folio 2 €" (n° 4482), 2007
Bernard Noël, poète épithélial, Jean-Michel Place / Poésie, 2007
La comédie des mots, Gallimard Jeunesse / Hors Série Littérature, 2004
L’écrivaillon ou l’enfance de l’écriture, Gallimard / « Haute Enfance », 1997
Colette. Comme une flore, comme un zoo, Stock, 1997


Ouvrages numériques
Les Livres prennent soin de nous, Editions Actes Sud, 2015
La Splendeur (EPUB), Actes Sud, 2014
Martin Le Bouillant, Publie.net Coll. Temps réel, 2013
La tête au ciel, Editions Thierry Magnier roman, 2013
Opéra sérieux, Actes Sud Téléchargeable PDF, ePub, 2012
Son corps extrême, Actes Sud Téléchargeable, 2011
Sur l'aile, Mercure de France, 2010
Blasons d'un corps masculin, Editions publie.net, 2008
Les corpulents, Physique des corps graves Editions publie.net, 2008
Décousures, Editions publie.net, 2008


Jeunesse
Adolescence
Tout en haut du monde, Editions Thierry Magnier, 2015
La tête au ciel, Editions Thierry Magnier Roman, 2013
Des petits riens au goût de citron, Editions Thierry Magnier Nouvelles, 2008
La fille mosaïque, Editions Les 400 Coups, 2008
Jalouse, Bayard Jeunesse / Poche Littérature, 2003
Ecoute-moi, Bayard Jeunesse / Poche Littérature, 2000
Le rêve de Tanger, Editions Thierry Magnier + Pocket Jeunesse, 1998
Le valet de carreau, Gallimard, 1998

Collège / Lycée
La Comédie des mots, Gallimard Jeunesse Hors Série Littérature, 2004
Graveurs d'enfance, Christian Bourgois Editeur / « Folio » n°3637, 2002
Voleur de paille, Une nouvelle inédite pour les 6e-5e astronomes !, 2000
Les Contes d'Apothicaire, Gallimard / « La Bibliothèque Gallimard » n°2, 1998
Solos, Gallimard Jeunesse, 1998